Voyance téléphonique Suisse
Communiqué de presse du 23-07-2019 à 22:59 - Thématique:Cartomancies - Afficher 117 fois.

Voici une petite réfléxion sur la voyance que nous partageons avec vous !

Les centres sensoriels dans le corps du désir, autour duquel ces courants tournent, fournissent au clairvoyant volontaire les moyens de perception des choses dans le Monde du Désir qu'il voit et explore à volonté. La personne, dont les centres se déplacent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, est comme un miroir qui ne reflète que ce qui passe devant elle. Une telle personne est incapable d'obtenir des résultats concrets.

C'est l'une des différences fondamentales entre un médium et un clairvoyant bien préparé. Pour la plupart, il est impossible de les distinguer, mais il y a une preuve infaillible qui peut être appliquée par n'importe qui : aucun voyant réellement développé ne pratiquera jamais pour de l'argent ou pour une récompense équivalente, ni pour satisfaire sa curiosité, mais seulement pour le bien de l'humanité.

Le grand danger pour l'humanité, qui résulterait de l'utilisation aveugle du pouvoir de la clairvoyance volontaire par un individu indigne, peut être facilement compris. Il est peut-être capable de lire la pensée la plus profonde et la plus secrète. Par conséquent, le chercheur de la vraie vue spirituelle et de la vraie pénétration doit d'abord montrer un manque d'égoïsme. L'Initié est tenu, par le vœu le plus solennel, de ne jamais utiliser ce pouvoir pour ses intérêts individuels, même s'ils sont de la moindre entité.

La clairvoyance acquise est le moyen utilisé pour enquêter sur les faits occultes, et c'est le seul qui atteint son but.

C'est pourquoi l'aspirant ne doit pas ressentir le désir de satisfaire une curiosité inutile, mais une aspiration sainte et désintéressée à aider l'humanité. Tant qu'il y a un désir égoïste, aucun progrès ne peut être fait pour atteindre une clairvoyance positive.

Afin de reprendre contact avec les Mondes Intérieurs, il est nécessaire d'établir une connexion entre la glande pinéale, le corps pituitaire et le système nerveux cérébro-spinal, réveillant ainsi le corps pituitaire et la glande pinéale.

Quand tout cela sera achevé, l'homme possédera encore la faculté de perception dans les mondes "supérieurs", mais à un niveau supérieur à celui du passé, parce qu'il sera en relation avec le système nerveux volontaire et sous le contrôle de SA volonté.

Par cette faculté de perception intérieure, tout chemin vers la connaissance lui sera ouvert et il aura à son service un moyen d'acquisition et d'information devant lequel toute autre méthode d'investigation n'est qu'un jeu enfantin.

L'éveil de ces organes est réalisé par un entraînement ésotérique. Dans la majorité des cas, une grande partie de la charge sexuelle, qui pourrait légitimement être utilisée par les organes créatifs, est consacrée à la satisfaction des sens.

Quand l'aspirant "supérieur" commence à freiner ces excès et à tourner son attention vers les pensées et les efforts spirituels, la charge sexuelle inutilisée commence à s'élever.

Elle augmente et augmente, passant par le cœur et le larynx, ou la moelle épinière et le larynx, ou les deux, et passe ensuite directement entre l'hypophyse et la glande pinéale jusqu'au point à la racine du nez où l'Esprit réside.

Ce courant, cependant, quelle que soit sa taille, doit être cultivé jusqu'à un certain point avant que la véritable formation ésotérique puisse commencer. Il ne s'agit pas seulement d'une conséquence nécessaire, mais aussi d'une condition préalable pour un travail conscient de soi dans le domaine de la

Mondes intérieurs. Une vie morale consacrée à la pensée spirituelle doit être vécue par l'aspirant pendant un certain temps avant qu'il soit possible de commencer le travail qui lui donnera la connaissance des domaines superphysiques et qui lui permettra de devenir, dans le vrai sens du terme, une personne d'aide à l'humanité.

Lorsque le candidat a vécu une telle vie pendant une période suffisante pour établir le courant de force spirituelle, et qu'il s'est montré digne et qualifié pour recevoir une instruction ésotérique, on lui enseigne quelques exercices pour faire vibrer le corps pituitaire.

Cette vibration fait que le corps pituitaire se cogne et s'écarte légèrement de la ligne de force la plus proche qui, à son tour, cogne contre la ligne proche, et ainsi le processus continue jusqu'à ce que la force de la vibration soit atténuée et complètement éteinte.

Lorsque ces lignes de force ont été suffisamment détournées pour atteindre la glande pinéale, l'objectif est atteint : un pont est placé dans le vide entre les deux organes. C'est le pont entre le monde sensible et le monde du désir.

Voyance téléphonique Suisse
http://voyance.ch/
24 Avenue Charles le Goffic - 35740 PACE - Tél : - Email :
Conditions Générales d'Utilisation | Réalisé par www.polydev.com site déposé - Tous droits réservés| Liens